Comprendre la dette publique avec Pierre de Saint-Phalle

Assistant à l’institut d’Etudes politiques de l’Université de Lausanne, il achève cette année une thèse consacrée aux discours de la dette étatique à la fois en philosophie économique et en histoire des idées politiques.

Voici l’audio uniquement de ce podcast:

Télécharger l’audio... (clic droit.. enregistrer sous…)

Les propos de cette conversation sont vérifiés, débattus, confirmés ou infirmés sur la plateforme CaptainFact.
Vous pouvez également participer à faire émerger la vérité au pluriel:

https://captainfact.io/videos/Jmed

Quelques extraits de cette conversation sur la dette

La thèse de Benjamin Lemoine qui explique pourquoi l’Etat n’a plus le droit de se financier par la dette publique, mais uniquement par les banques commerciales.

En 2008, on a changé de système économique. Les pays sont devenus les garants de la dette des banques… C’est totalement nouveau.

Les anglais pouvait emprunter à 5% pour la guerre, et les français empruntaient à 35%, on comprends que ça change le rapport de force

Les capitalistes sont ceux qui prêtent à l’Etat. C’est ainsi que ce mot a été créé.

Le tiers Etat lors de l’assemblée nationale:
Les anciens impôts ne valent plus et la dette publique est sacrée.

→ Il faut comprendre que “la dette publique” était l’épargne des gens.
Il n’y avait pas de compte en banque. Il n’y avait que mettre en dette publique pour sauvegarder dans le temps sa monnaie.

En 1789 on va dans les châteaux..
On brûle les dettes, les titres..
Le peuple veut une annulation des dettes.

Une histoire populaire des États-Unis est un livre écrit par l’historien et politologue Howard Zinn en 1980. Dans ce livre, Zinn cherche à montrer une vision alternative de l’histoire des États-Unis loin des mythes des Pères fondateurs et plus près de la difficile réalité du peuple. Selon l’auteur, l’histoire de son pays est, dans une large mesure, l’exploitation d’une majorité par une élite minoritaire. “

→ On découvre que la vision égalitaire de notre société vient en fait de la critique des indiens face au système qui les colonises.

La valeur propriété privée est importante. Même pour Rousseau. C’est LA première valeur.

Merci google pour la numérisation de nombreux livres et pamphlet rare à trouver. C’est nettement plus facile pour faire des études comparatives.

Les livres recommandés

1 thought on “Comprendre la dette publique avec Pierre de Saint-Phalle

  1. Répondre
    Pierre de Saint-Phalle - 30/01/2020

    Dans le feu de l’action, j’ai commis et repéré deux erreurs :

    – les fonds propres ne peuvent être composés de créances étatiques, même s’ils se divisent en 3 sortes (T1, T2, et T2 complémentaire), il doit s’agir de capital mobilisable tout de suite, ou “d’instrument de capital” émis par la banque.
    – les Etats sont officielement prêteurs en dernier ressort des banques et acteurs privés de la finances avant 2008. Un rapport de 1995 de l’économiste Michel Aglietta tentait déjà d’alerter sur les risques systémiques de cette disposition (http://www.cae-eco.fr/IMG/pdf/18c.pdf). Donc dans les faits, 2008 a représenté la mise en action générale de cette disposition, mais elle était prévue avant dans les accords internationaux.

    J’en profite pour mettre en lien le texte à propos des contacts entre sociétés égalitaires de Natives américains et les sociétés européennes écrit par D. Graeber et D. Wengrow : http://www.journaldumauss.net/?La-sagesse-de-Kandiaronk-la-critique-indigene-le-mythe-du-progres-et-la

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Scroll to top